Les candidats de La Défense, Modem et PRG, photo : JM Vignau
 

Cantonales 2011 : le MoDem soutient 8 candidats dans les Hauts-de-Seine

A l’occasion des élections cantonales des 20 et 27 mars 2011, le Mouvement Démocrate des Hauts-de-Seine apporte son soutien à 8 candidats.

Le MoDem présente une équipe et un projet pour La Défense Seine Arche.

Des candidats démocrates sont présents dans les 5 cantons renouvelables du quartier d’affaires :

– Pierre Creuzet et Nelly Ermacora sur Nanterre Sud-Ouest (pierre-creuzet.fr),
– David Morgant et Gina Bellon sur Nanterre Sud-Est,
– Patrick Bolli et Danielle Jacoviac sur Courbevoie,
– Christophe Grébert et Sylvie Cancelloni sur Puteaux (www.grebert.net),
– et Christophe Conway et Renée Etienne sur La Garenne-Colombes (cantonales2011.conway.fr).

Dans cette même partie des Hauts-de-Seine, le MoDem 92, dans le cadre d’un accord avec le PRG, soutient : Matthias Bötsch et Ines Andreo, candidats radicaux sur le canton de Rueil-Malmaison.

>>> Depuis plusieurs années, au sein de l’association MaDefense.info, les élus démocrates des villes de La Défense réfléchissent à un projet de développement harmonieux, équilibré et durable pour ce quartier de l’ouest parisien.
Opposés au plan technocratique de la société du Grand Paris, qui voudrait y concentrer le secteur de la Finance, les démocrates de La Défense défendent l’idée d’un bassin de vie, respectueux des habitants et des salariés.
Cela passe par la création d’une véritable intercommunalité de projet, qui associe les villes de Nanterre, Suresnes, Rueil-Malmaison, Courbevoie, Puteaux et La Garenne-Colombes.
Ces 6 communes, avec le département des Hauts-de-Seine et la région Ile-de-France, doivent être plus impliquées pour modeler, au plus près des préoccupations des populations, l’avenir économique et humain de La Défense Seine Arche, en veillant à préserver une vision d’ensemble de la boucle nord des Hauts-de-Seine.

Le Modem92 apporte également son soutien à 2 candidats dans le sud du département :

– Laure Thibaut et Fabrice Borel-Mathurin à Bourg-la-Reine/Antony Nord (www.thibaut2011.fr),
– et Olivier Hosteins et Françoise Brisset-Vigneau à St-Cloud (www.modemstcloud.fr)

Leur implantation locale, leur mandat et leur connaissance du terrain font d’eux des candidats sérieux pour le nécessaire renouvellement du conseil général des Hauts-de-Seine.

(photo : JMVignau, flickr)

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire

 
 
 
 
 

 

3 Commentaires

Je ne comprends pas, vous avez un candidat sur la ville de Montrouge et vous n’en dite rien?

Par marc huplin, le 22 février, 2011
 

Il a été décidé au conseil départemental que Gillet n’aurait pas l’investiture de notre mouvement. Pourquoi a-t-il déclaré dans le Parisien qu’il l’a finalement obtenue? Notre décision ne compte pas? Ca sent la magouille…

Par Alex Pelletier, le 26 février, 2011
 

Pareil pour la candidat à Châtillon…

Par Albert, le 27 février, 2011