Les candidats de La Défense, Modem et PRG, photo : JM Vignau
 

Elections cantonales dans les Hauts-de-Seine : le MoDem confirme son implantation

Le Mouvement Démocrate des Hauts-de-Seine vient de confirmer sa présence et son implantation dans le département par les résultats obtenus au premier tour des élections cantonales.

Les candidats investis par notre mouvement ont été à la hauteur de la confiance que nous leur avons faite et leur détermination à porter notre message et notre éthique a trouvé son écho dans les cantons où ils ont fait campagne.

La mobilisation d’un nombre significatif d’électeurs en quête de vérité et de langage clair a prouvé que l’on pouvait sortir des schémas convenus et de l’affrontement partisan des grandes formations politique.

Chacun dans son territoire, les candidats MoDem ont trouvé la juste place pour s’adresser aux citoyens et leurs résultats les rendent maintenant incontournables dans le débat politique et les responsabilités que nous nous préparons à prendre dans les temps qui viennent.

Dans cette réussite, nous voulons dire toutes nos félicitations à Christophe Grébert qui se voit qualifié pour le second tour dans son canton de Puteaux.

Son engagement et tout le travail de terrain qu’il a accompli depuis ces dernières années, ont porté les fruits attendus.
Il va lui falloir tout les forces possibles pour l’accompagner dans cette étape ; militantes, sympathisantes, tous ceux qui ont compris que l’on pouvait trouver d’autres voies pour représenter Puteaux au service de ses habitants. Il a une très grande chance de gagner la majorité des suffrages, nous allons tout faire pour cela.
Les forces politiques présentes dans ce scrutin, républicaines et démocrates qui ne peuvent être présentes au second tour, celles qui savent pouvoir partager avec lui les valeurs  auxquelles nous sommes attachées, ont toutes annoncé leur soutien à Christophe.

Dans le canton de Nanterre, Pierre Creuzet a vu confirmer son implantation et la reconnaissance de son engagement, de son écoute des problématiques locales, de son attention portée aux quartiers sur lesquels  il a depuis si longtemps et si généreusement veillé et œuvré.

David Morgant, qui a mené son premier combat sur le quartier de La Défense, à Nanterre, vient de donner une belle leçon de courage et d’attachement à son territoire par son très honorable résultat.

Dans un canton bien différent, Olivier Hosteins à Saint-Cloud est aujourd’hui une personnalité qui compte, interlocuteur du pouvoir politique en place, il a mené une campagne intelligente son résultat en est la preuve.  Enfin, Christophe Conway à La Garenne-Colombes a maintenu son score, inlassable militant qui n’a jamais mesuré ses forces pour faire entendre le Mouvement Démocrate.

Merci à tous nos candidats d’avoir accepté de porter nos valeurs dans le combat politique difficile de cette élection.
Je compte sur vous pour votre présence aux côtés de Christophe Grébert, et votre soutien pour les échéances à venir.

Chantal BRAULT
Présidente du Mouvement Démocrate Hauts-de-Seine

En cohérence avec le partenariat déjà engagé avec les cadres locaux et le travail significatif fait en commun, en accord avec les instances nationales du MoDem, nous apportons notre soutien aux candidats socialistes Luc Berard du canton d’Asnières, et Anne-Eugénie Faure du canton de Levallois-nord pour le second tour de cette élection cantonale. Contrairement à des contre-vérités colportées, nous confirmons bien notre soutien à Philippe Laurent pour le canton de Sceaux-Chatenay.

Olivier Hosteins, candidat MoDem au premier tour dans le canton de Saint-Cloud, appelle au vote républicain en faveur d’Eric Berdoati.

Il vous est donc demandé de leur apporter vos suffrages.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire

 
 
 
 
 

 

8 Commentaires

Bonjour,
j’ai été étonné d’apprendre que le candidat de la garenne-colombes ne soutiendrait pas le candidat arrivé second (un PS) car il aurait reçu une consigne départementale allant dans ce sens. C’est d’autant plus dommage que dans notre ville le rassemblement au deuxième tour n’avait jamais posé de problème et dans tous les cas était une chance de battre la dynastie au pouvoir comme à Puteaux où tout le monde hors UMP soutient christophe Grebert. il y a des consignes départementale que je trouve personnellement choquante. Je voulais vous le dire.

Par Pierre, le 22 mars, 2011
 

« Ni-ni », ou « front républicain » ? L’UMP sans boussole.
BERARD à Asniè*
res en a une ,suivie par bcp d’asniérois.

Par jacques.Fayau, le 22 mars, 2011
 

Une fois de plus, le MoDem est incohérent en ce qui concerne son positionnement au second tour. Tandis qu’il soutient sans ambiguité le PS à Asnières et Levallois-Nord, à La Garenne où j’habite, Christophe Conway laisse les électeurs libres de leur choix, et suggère que le VOTE BLANC est la solution la plus satisfaisante, alors que l’an dernier, lors d’une cantonale partielle, dans la même figure de cas, il appelait à voter PS!!! J’apprends par le commentateur précédent Pierre qu’il s’agirait d’une consigne départementale, mais pourquoi cette consigne serait elle différente à Asnières par rapport à la Garenne, où la candidate UMP est une proche de Jean Sarkozy, le même Jean Sarkozy que combat Christophe Grébert !!!
Une électrice Modem écoeurée.

Par Anne, le 23 mars, 2011
 

Nous laissons les électeurs garennois voter en leur conscience. Nous ne « suggérons » rien, nous disons les choses très directement et en assumant ouvertement notre position, qui est une position prise collègialement.
Nous appelons à voter contre la candidate UMP en votant soit PS, soit blanc. Nous n’apportons pas notre soutien au PS (avec logo et texte de soutien), car nous ne partageons pas sa manière de faire de la politique.
Petit rappel : à Asnières, le MoDem fait équipe avec le PS aux affaires municipales et n’a pas présenté de candidat aux cantonales

 

Nous confirmons ( voir réponse à Anne ) qu’il s’agit d’une décision prise collègialement au niveau garennois. Le mouvement départemental n’avait pas d’objection, ayant décidé de nous laisser prendre la décision qui nous paraissait la meilleure.

 

Merci de cet éclaircissemnt. Il est donc clair que c’est le Modem local, seul, qui a décidé de cette position alambiquée : soutenir avec réticence le candidat PS ou appeler à voter blanc. Cela me décoit beaucoup d’une équipe que j’ai connue plus forte dans ses convictions. Je ne fourvoierai plus avec un bulletin orange.

Par Anne, le 23 mars, 2011
 

On ne vote pas pour un « bulletin », mais, surtout il me semble, pour un candidat ou une candidate qui défend un programme et qui porte des valeurs.
Si la section Modem a pris cette décision, c’est en conscience. On peut ne pas être d’accord, on a le droit de comprendre et de respecter ce choix.

Par Christophe Grébert, le 23 mars, 2011
 

Je prends acte de ce choix, mais je ne le comprends pas, et je ne comprends pas que vous le compreniez. Si, comme je le souhaite, vous êtes élu à Puteaux dimanche prochain, le sarkoland aura reculé dans un un bastion symbolique. Mais pour qu’il recule dans cet autre bastion symbolique qu’est La Garenne, il faudrait que toutes les forces d’opposition se mobilisent. En apportant un soutien chichiteux, pour ne pas dire dédaigneux, au candidat PS, Christophe Conway et son équipe compromettent sciemment cette chance. Isabelle Caullery, marionnette de Jean Sarkozy, a désormais toutes les chances d’être élue… Je ne doute pas que vous appréciez toute l’ironie de l’histoire!!!

Par Anne, le 23 mars, 2011