Chantal Brault
 

Compte-rendu du conseil départemental du MoDem92 du 6 novembre 2010

« Quand on a choisi la soumission, on a choisi la dépendance ».
Cette phrase de François Bayrou illustre si bien ce dont le remaniement ministériel vient de faire la preuve.
Aujourd’hui les sondages font apparaitre que François Bayrou est la personnalité politique qui incarne le mieux les idées et les valeurs du Centre.
Les français ne se trompent pas, on ne peut pas exister, se faire entendre, quand on est subordonné.
Il faut pouvoir s’émanciper pour tracer un chemin différent et quand on est au gouvernement on n’est pas au centre.
Notre famille politique peut faire émerger avec ceux qui le souhaitent un pôle de renouveau démocrate, un espace central large, le troisième pôle de la vie politique.
Nous appelons à ce large courant de pensée démocrate qui devra s’exprimer au-delà de 2012. Le courant est intact, potentiellement plus fort.
C’est nous qui sommes l’indépendance, et surtout pas ceux qui sont dans le cercle du pouvoir.
La France ne s’est pas reconnue dans le mode de gouvernement qui a prévalu depuis 3 ans. Le projet de société n’est proposé de manière compréhensible par aucun des grands acteurs politiques.
Le pouvoir a ruiné la perspective du dialogue social, les manifestations signifiaient bien plus que la question des retraites, l’inquiétude est plus large, plus profonde.

Le MoDem des Hauts-de-Seine va se mobiliser pour s’associer à cette élan qui va s’amplifier jusqu’à l’élection présidentielle.

Le 6 novembre, au siège du MoDem, la présence nombreuse des membres du conseil départemental 92 a fait la preuve évidente que nous sommes en ordre de marche, avec détermination et la volonté très clairement exprimée d’engager une phase nouvelle de notre histoire départementale.
L’assemblée a salué des désignations importantes de personnalités qui seront des piliers de notre nouvelle organisation.

Une équipe courageuse et compétente qui viendra en appuie de la présidence collégiale et portera le projet du Modem avec beaucoup d’engagement.

Aujourd’hui, le Délégué départemental Pascal Giafferi, va s’attacher à apporter aux sections tout l’aide et l’écoute dont elles ont besoin afin de consolider toutes les équipes et restaurer la confiance s’il en est besoin. C’est une charge lourde et fondamentale pour valoriser les forces militantes. Nous le félicitons pour sa nomination.

Le Trésorier Jean-Bernard Paulet saura établir les procédures et les règles indispensables à la meilleure gestion possible, avec rigueur et efficacité, dans un souci de pédagogie et d’équité.

Enfin, un Secrétariat général opérationnel et actif portera les tâches d’organisation, de formation, de réflexion et d’analyse en lien avec la présidence.

Florence Juin et Christophe Grebert forment l’équipe communication, ils assureront la gestion du site institutionnel, relais de la parole du Modem. Des formations seront proposées aux sections et aux élus. Un travail important leur est confié.

Pierre Laroche, membre des JDem92, assurera le rôle de secrétaire départemental.

Tout le travail et la contribution des militants seront valorisés par les moyens de communication et de formation que nous veillerons à mettre en œuvre.

Les élections cantonales de mars 2011 concerneront 23 des cantons du 92, les candidatures pour ce scrutin sont recensées et les investitures seront très rapidement prononcées avec toute l’attention requise en cohérence avec les instances nationales.

Enfin un congrès statutaire se tiendra à Paris le 12 décembre 2010 et tous les militants à jour de cotisation éliront le président du MoDem et voteront une modification des statuts nationaux.

Mobilisons nous en nombre pour ce congrès, et notre présence le 12 décembre prochain saura confirmer que nous sommes un mouvement départemental qui compte et fait entendre sa voix.

Chantal Brault
Présidente du MoDem 92

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire