garenne-colombe-mouvement-democrate-modem
 

Modem La Garenne-Colombes : réunion publique sur le projet de parking souterrain de la Place du Marché

Mardi 11 décembre 2012, à 20h30, Christophe Conway, conseiller municipal Modem de La Garenne-Colombes tient une réunion publique sur le projet de parking souterrain de la Place du Marché voulu par Philippe Juvin, maire UMP de La Garenne-Colombes. Christophe Conway souhaite informer les Garennois sur le coût exorbitant de ce projet et les mobiliser afin de réclamer sa remise à plat.

Un problème de méthodologie : une étude des besoins inexistante

Depuis le début de ce dossier, Christophe Conway réclame une étude évaluant le besoin précis des Garennois en matière de places automobiles afin de déterminer les zones soumises aux plus grandes difficultés de stationnement et d’en déduire ainsi la localisation de ce projet de parking souterrain. Cette méthodologie de bon gestionnaire n’a pas été retenue, le maire Philippe Juvin s’étant personnellement impliqué pour localiser ce projet au niveau de la Place de la Liberté (place du marché). Christophe Conway alerte les Garennois sur la nécessité de préserver l’activité du marché et de protéger le centre ville, aujourd’hui menacé par une circulation supplémentaire générée par ce projet.

Un risque important pour les finances publiques des Garennois

Contrairement à ce qui a été promis, le risque d’exploitation serait au final pris en charge par la Ville, au profit du délégataire privé. Le coût total sur 30 ans dépasserait les 20 millions €, la Ville versant entre autre une subvention annuelle d’exploitation de plus de 400 000 € à l’opérateur chargé de la construction et de l’exploitation du parking.

Un parking souterrain à localiser de manière plus rationnelle

Christophe Conway soutient, si le besoin des Garennois est effectivement constaté par une étude objective, que ce projet doit être localisé près d’un grand axe avec une signalisation informant du nombre de places vacantes. L’axe du boulevard de la République traversant La Garenne de manière centrale serait un point d’accès logique protégeant le cœur de La Garenne d’une circulation externe inutile, génératrice de désagréments.

La voie judiciaire : un dernier recours nécessaire

Malgré ces arguments défendus en Conseil municipal devant la majorité Municipale actuelle, le maire Philippe Juvin a persisté dans ce projet. Seules les voies judiciaires constituent un levier permettant de remettre à plat ce projet. Débouté en 1ère instance, Christophe Conway a fait appel pour remettre en cause la légalité du contrat de Délégation de Service Public avec l’opérateur du parking et continue sa démarche judiciaire visant à protéger les Garennois d’un investissement exorbitant au regard des bénéfices attendus.

Quoiqu’il en soit, il est certain que les prochaines élections municipales de 2014 obligeront la municipalité actuelle à enfin répondre publiquement aux questions que se posent les Garennois sur ce projet.

La réunion publique se tiendra mardi 11 décembre à 20h30 à l’école maternelle Sagot-Voltaire au 39 Rue Sartoris  à La Garenne-Colombes.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire