6a0133f57f28ce970b0168e7a162c9970c
 

François Bayrou était le premier invité de « Parole de Candidat » sur TF1

Hier soir, pour cette première édition du grand rendez-vous politique de TF1, François Bayrou était confronté aux questions de quatorze Français, issus de reportages diffusés dans les journaux de TF1 et LCI, et de cinq journalistes politiques.

Ses principales prises de positions

Agriculture : « En matière d’échanges agricoles, les mêmes règles doivent s’appliquer aux produits importés que celles qui sont imposées chez nous, par exemple en matière d’utilisation de produits phytosanitaires. »

Dépendance : « Il faut une assurance obligatoire, imposée à partir du mi-temps de la vie, peut-être sous forme de mutuelle, qui constituera un financement innovant. Le reste doit être payé par la solidarité nationale. »

Sécurité : « Je souhaite voir la police de proximité appliquée. »

Quartiers sensibles : « Je veux qu’il y ait un sous-préfet, représentant de l’État dans les quartiers qui soit présent et qui aura obligation de résidence dans le quartier. Il discutera avec les élus, les associations. Ce n’est pas la même chose de regarder ce qu’il se passe depuis les fenêtres de la préfecture et depuis l’escalier B. »

Nombre de députés : « Je suis pour une diminution du nombre de députés de 30 %, ce qui nous amènera à un total de 400 députés : 300 seront issus du scrutin majoritaire et 100 de la proportionnelle. Ils auront obligation de mandat unique. Nous donnerons ainsi plus de poids au Parlement, tout en coûtant moins cher. »

Lutte contre la fraude : « Je créerai une haute autorité de lutte contre la fraude, avec des magistrats. »

Ministère de l’égalité : « Je mettrai en place un ministère de l’Egalité. Ce ministère sera chargé de la lutte contre toutes les formes de discriminations : origine, sexe, lieu de résidence par exemple pour les jeunes de quartiers sensibles. »

Adoption : « Il y a des dizaines de milliers d’adoptions par des couples homosexuels chaque année, c’est une réalité. J’estime que l’intérêt de l’enfant doit primer : il faut donc reconnaître un lien entre la deuxième personne du couple et l’enfant. Même raisonnement pour les beaux-parents : il faut établir ce lien. »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire